Mérites du français et prix



Mérites du français au travail, dans le commerce et dans les TI

  • Organisations de moins de 50 employés

    • Lacorpo, pour la publication d’un guide portant sur l’usage d’un français de qualité dans le milieu de l’assurance collective au Québec

      Mme Nicole Beaulieu, de Humania Assurance, et M. Michel Ferland, de l’organisation lauréate Lacorpo, et M. Jorge Passalacqua, directeur général des relations avec les entreprises et l’Administration à l’Office québécois de la langue française.

      Assurer la qualité de la langue française, non pas au sein d’une organisation, mais d’un secteur d’activité tout entier : c’est le mandat que s’est donné avec assurance la petite équipe de Lacorpo avec la publication du manuel Français à la page en assurance collective au Québec.

      Ce fascicule de 103 pages est le quatrième d’une série de 6 faisant partie intégrante d’un programme de formation continue destiné aux 2 500 membres de la Corporation québécoise des conseillers en assurance collective certifiés et au personnel des compagnies d’assurances.

      Il touche autant la nouvelle orthographe et la grammaire que les principes de base de la rédaction et la prononciation des déterminants numéraux. Une section couvre également le vocabulaire de l’assurance collective ainsi que l’origine de certaines expressions idiomatiques courantes dans le milieu des affaires. Les différents chapitres du manuel mettent en lumière l’importance de la maîtrise du français dans l’avancement professionnel des conseillers.

      Cet outil de Lacorpo constitue ainsi une excellente protection pour assurer la place du français dans le milieu de l’assurance!

  • Organisations de 50 à 99 employés

    • Radimed, pour le lancement de son site Web, rédigé dans un français de qualité

      C’est en étant animé par le désir de vulgariser certains concepts liés à l’imagerie médicale auprès des patients de ses cinq cliniques de radiologie que le regroupement Radimed a conçu son tout nouveau site Web, radimed.ca.

      Propriété de radiologues affiliés au Centre universitaire de santé McGill, l’entreprise a travaillé pendant une année à la recherche et à la rédaction des contenus de son site. Encore aujourd’hui, les expressions médicales sont souvent connues sous leur forme anglaise ou latine.

      Les textes des sections portant, entre autres, sur la radiologie, la mammographie, l’échographie et la résonance magnétique ont été rédigés dans un français simple et clair afin d’être compris par les patients. Les écrits associés à chaque section du site Web ont ensuite été validés par la ou le radiologue associé à cette spécialité.

      Le jour de la mise en ligne de radimed.ca, plus d’une cinquantaine de demandes de rendez-vous en ligne en français ont été enregistrées.

      Grâce à ce site convivial, tout porte à croire que le bilan de santé du français dans le domaine de l’imagerie médicale est très encourageant!

  • Organisations d’au moins 100 employés

    Banque Nationale, pour la publication d’un manuel de formation et d’un lexique sur le marketing numérique

    Mme Josée Champagne, de l’organisation lauréate Banque Nationale, et M. André d’Orsonnens, président de Druide informatique, organisation membre du jury.

    Développer les compétences numériques de ses employés est un investissement rentable pour une entreprise. C’est le calcul effectué par la Banque Nationale qui a mené à la création d’un outil de formation destiné aux 500 employés de sa Direction du marketing.

    La Banque Nationale s’est ainsi associée à l’éditeur Wiley pour produire l’ouvrage Le Marketing numérique POUR LES NULS. Reprenant le ton léger qui caractérise cette populaire série, ce livre numérique de près de 60 pages présente les notions relatives à un domaine où la terminologie française est peu répandue.

    Tous les efforts ont été consentis par l’entreprise pour que le texte soit juste sur le plan technique et sur le plan terminologique. Sa Direction des services linguistiques s’est d’ailleurs vu confier le mandat de refaire toute la traduction de l’ouvrage, puisque la qualité de la langue de la version produite par l’éditeur n’était pas à la hauteur des attentes de la Banque Nationale.

    Accessible dans l’intranet de l’entreprise, le livre numérique a, pour sa mise en œuvre, mobilisé une équipe multidisciplinaire de treize personnes, composée de spécialistes du marketing numérique, de rédacteurs et de traducteurs anglophones et francophones.

    Qui plus est, un lexique des termes spécifiques au domaine du marketing numérique a été produit pour accompagner ce livre, afin de doter les 21 000 employés de l’entreprise d’un vocabulaire commun.

    À la Banque Nationale, le français compte, et ce n’est pas virtuel!

    Assurance Economical, pour le lancement du site Web de la Compagnie d’assurances Sonnet

    M. André d’Orsonnens, président de Druide informatique, organisation membre du jury, et Mmes Anne Savary et Fiorina Lucia, de l’organisation lauréate Assurance Economical.

    Joindre une clientèle pour qui le numérique n’a plus de secret : c’est l’objectif poursuivi en 2016 par l’entreprise ontarienne Assurance Economical, spécialisée en assurance de dommages, avec le lancement de sa filiale numérique Sonnet.

    Son site Web, sonnet.ca, permet à l’internaute d’obtenir rapidement une soumission personnalisée, de contracter une police d’assurance et de gérer son compte en ligne au moment et à partir de l’appareil qui lui convient. Le design épuré et la présence d’icônes stylisées facilitent sa navigation. Des questions? Une personne responsable du service à la clientèle y répondra dans la zone de clavardage.

    La conception de sonnet.ca a bien sûr nécessité la traduction des textes des différentes sections, mais aussi la traduction des documents de police, des messages automatisés envoyés aux assurés et des formations aux employés du service à la clientèle, pour ne nommer que ceux-là. Ce contenu a ensuite été vulgarisé et adapté en fonction des termes et des règles propres à chaque province canadienne.

    Mission accomplie! Sonnet, qui célébrera son premier anniversaire au mois de mai prochain, a déjà recueilli des commentaires positifs de la part de ses assurés.

    Avec sonnet.ca, Assurance Economical permet aux internautes de gérer leurs assurances en français et, en prime, en quelques clics!

    Cégep Édouard-Montpetit, pour la réalisation de différents moyens visant à valoriser la langue française auprès du corps professoral et des étudiants

    M. André d’Orsonnens, président de Druide informatique, organisation membre du jury, Mme Rachel Belzile et M. Jean-Sébastien Ménard, du Cégep Édouard-Montpetit, organisation lauréate.

    Valoriser la langue française dans un établissement d’enseignement collégial, ce n’est pas toujours gagné d’avance! En cette matière, le Cégep Édouard-Montpetit, de Longueuil, a fait ses devoirs pour mobiliser les étudiants et les membres de son personnel autour d’un enjeu : parfaire leurs compétences linguistiques.

    Son centre virtuel de références Le français s’affiche a été bonifié par l’ajout de chroniques qui abordent la question du français sous différents angles et par l’ajout d’entrevues vidéo réalisées avec des représentants de différents ordres professionnels sur l’importance de la langue dans leur domaine respectif. Certaines capsules ont obtenu à ce jour jusqu’à 2 000 visionnements!

    Des conférences ont été organisées pour susciter les échanges sur la place du français. Auteurs, sociologues, journalistes, linguistes et représentants d’entreprises du secteur de l’aéronautique ont figuré parmi les prestigieux invités.

    Le 30e anniversaire du Centre d’aide en français du cégep a aussi été célébré, entre autres, avec l’inauguration de murales. Celles-ci ont été conçues à partir de 1 000 textes composés par des enseignants et des étudiants sur ce que le français représente pour eux.

    Et cela, c’est sans oublier l’aménagement d’une bibliothèque et l’organisation d’activités littéraires et d’écriture qui ont ponctué l’année!

    Sans l’ombre d’un doute, l’enthousiasme du Cégep Édouard-Montpetit pour la langue française mérite de faire école!

  • Organisation internationale

    • Thomas & Betts, pour la conception de la formation en ligne Au courant

      Mmes Élise Tougas et Katharine Crowe, de l’organisation lauréate Thomas & Betts, et M. Alain Desjardins, président-directeur général du Réseau Action TI, organisation membre du jury.

      Depuis les années 1920, l’entreprise américaine de fabrication de composants électriques Thomas & Betts privilégie une approche pédagogique pour faire connaître ses produits.

      À l’ère du numérique, c’est maintenant par l’entremise d’un programme de formation en ligne que les électriciens et les entrepreneurs en électricité acquièrent des connaissances sur la terminologie française des pièces, généralement connues dans le milieu sous leur appellation anglaise.

      Désireuse que son programme de formation en ligne ait une image lumineuse, Thomas & Betts lui a donné un nom évocateur : Au Courant. L’entreprise a aussi investi temps et argent pour tourner avec un acteur francophone les différentes capsules vidéo de vulgarisation des contenus, qui composent les treize modules de la formation. À la suite de leur visionnement, les apprenants doivent d’ailleurs répondre correctement à des questions pour pouvoir passer au module suivant.

      Avec son impact déterminant sur la qualité de la langue française dans le secteur de la distribution de produits électriques, la formation en ligne Au courant de Thomas & Betts est une innovation tout simplement électrisante!

  • Comité de francisation

    • Enercon Canada, pour le dynamisme de son comité de francisation

      Mmes Isabelle LeBeau et Laure Bapaume, de l’organisation lauréate Enercon Canada, et Mme Mélanie Gravel, attachée politique au cabinet du ministre de la Culture et des Communications.

      Le travail d’un comité de francisation d’une entreprise qui compte 400 employés à travers le Canada et dont le siège social est situé en Allemagne est certainement ponctué de défis. Cela n’a cependant pas refroidi l’enthousiasme des membres de celui d’Enercon, dont les efforts ont contribué à ce qu’un vent favorable à la langue française souffle au sein de l’organisation spécialisée dans la conception d’éoliennes.  

      À preuve, la version française d’un bulletin hebdomadaire regroupant les nouvelles de la semaine en lien avec le travail du personnel canadien peut maintenant être consultée par tous. Une revue trimestrielle, aussi accessible en français, présente les succès de l’entreprise et des portraits d’employés. De même, la mise en ligne d’un site intranet bilingue a réduit considérablement l’utilisation par le personnel d’une base de données existant dans la langue de Shakespeare.

      Le comité de francisation d’Enercon peut aussi s’enorgueillir d’avoir convaincu son siège social de lancer la version française de son site Web corporatif l’automne dernier.

      De plus, il a mis en place des cours de français, sur l’heure du midi, afin d’aider le personnel de l’entreprise à améliorer la qualité de sa langue. Des capsules linguistiques et différents concours ludiques ont également été réalisés pour célébrer pour une troisième année la Francofête.

      Chez Enercon Canada, le français a certainement le vent en poupe!

  • Organisme de l’Administration

    • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, pour la création d’un glossaire forestier en ligne

      Mme Maryse Dubé, du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, organisation lauréate, et Mme Danielle Turcotte, directrice générale des services linguistiques à l’OQLF.

      Utilisations inappropriées de termes du domaine de la foresterie. Définitions causant de la confusion chez les membres du personnel. Ce sont les constats qui ont conduit le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs à concevoir un glossaire forestier en ligne.

      Pour ce faire, un groupe de travail, composé d’une douzaine de représentants des directions‑clés du ministère et de collaborateurs, a été constitué. Ses membres colligent sur un site qui leur est destiné les termes et les définitions qu’ils étudieront au cours de l’une de leurs dix réunions annuelles. Les fruits de leurs travaux sont ensuite soumis à des validations scientifiques et linguistiques, avant d’être officiellement approuvés par les autorités du ministère.

      À ce jour, le glossaire donne accès à 401 fiches terminologiques sur différents concepts de la foresterie québécoise, comme la sylviculture, l’aménagement écosystémique, l’inventaire forestier et la réglementation.

      Fréquemment utilisé par le personnel du ministère, il fournit un vocabulaire commun à toutes les personnes intéressées par le domaine forestier et il contribue ainsi à la qualité du français dans de nombreuses publications. D’ailleurs, au cours de la dernière année, le glossaire a été consulté plus de 4 000 fois par des utilisateurs francophones de l’extérieur du Québec, de même que des internautes anglophones, germanophones et russophones!

      Si l’on reconnaît l’arbre à ses fruits, le ministère fait figure de meneur dans son domaine grâce à son glossaire forestier!