FARCER ? Non, mais… sans blague !


Farcer, c’est se livrer à des bouffonneries, jouer des tours plus ou moins pendables au détriment d’une victime, mais toujours sur le ton de la plaisanterie et avec l’intention de surprendre. Ce verbe, pimenté d’espièglerie, est particulièrement prisé au Rwanda, en Afrique de l’Est. Cela dit, quel que soit le continent, on voit que, partout dans le monde francophone, on aime bien s’amuser, badiner, se dilater la rate en faisant place à l’imprévu. À preuve, le vocabulaire utilisé pour nommer l’humour railleur est souvent ponctué de grands éclats de rire. Eh oui ! la langue française ne cessera jamais de nous étonner, surtout quand le plaisir et la surprise sont de la partie.

Le miroir déformant

Voici un petit jeu à faire pour s’amuser. Des anagrammes ? Pas tout à fait ! À partir du mot farcer, remplissez les cases suivantes. Il suffit de remplacer une lettre du mot précédent pour trouver le suivant. Attention ! L’ordre des lettres peut changer.


Pousser au-delà des limites la dose, la note.


Grande masse solide formant une éminence généralement escarpée.


Porter dans son cœur.


Enfreint les règles dans le but de gagner.


Reçoit un legs, un patrimoine.


Esquiver, se soustraire à quelque chose.


Renseigné, au courant, avisé.


Ranime, réactive, rallume.


Changement d’orientation.


Changer, diversifier.