Mérites du français et prix


En 2018, l’Office québécois de la langue française innove pour faire rayonner davantage toutes les lauréates et tous les lauréats des Mérites du français! Ainsi, les Mérites destinés aux organisations et aux personnes qui se sont démarquées en matière de francisation dans leur milieu ou auprès des personnes immigrantes seront décernés à l’occasion du Gala des Mérites du français, qui se déroulera au salon Urbain de la Place-des-Arts à Montréal, le jeudi 17 mai 2018. Cette cérémonie sera organisée grâce à la précieuse collaboration du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Le prestigieux prix Camille-Laurin, le Mérite du français dans la culture, le Mérite en toponymie et les Mérites Francopub seront décernés, à l’automne 2018, à l’occasion du Gala des Mérites du français qui célébrera les domaines de la culture, du patrimoine et des communications, dans un lieu qui demeure à déterminer.


Mérites du français au travail, dans le commerce et dans les technologies de l’information

L’Office québécois de la langue française récompense depuis 1990 les entreprises et les organisations dont les réalisations reflètent la vitalité et la richesse de la langue française, au travail et dans le commerce. Depuis 1998, il en fait de même avec celles qui valorisent la présence et le dynamisme du français dans les technologies de l’information.

En plus de diffuser un français de qualité, les organisations lauréates font progresser et rayonner notre langue dans différents milieux de travail comme dans l’espace public québécois.

En 2017, huit organisations se sont démarquées :

  • Organisation de moins de 50 employés :
    Lacorpo
  • Organisation de 50 à 99 employés :
    Radimed
  • Organisation d’au moins 100 employés :
    • volet Langue du travail : Banque Nationale
    • volet Service à la clientèle : Assurance Economical
    • volet Promotion de la langue française : Cégep Édouard-Montpetit
  • Comité de francisation :
    Enercon Canada
  • Organisation internationale :
    Thomas & Betts

Mérites en francisation des personnes immigrantes

Partenaire de l’Office québécois de la langue française depuis 1998, le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) profite chaque année du Gala des Mérites du français pour décerner les Mérites en francisation des personnes immigrantes dans trois catégories, en plus d’honorer une personne qui enseigne à une clientèle immigrante.

En 2017, le MIDI a souligné le travail des personnes suivantes :

  • Enseignant honoré
    M. Michel Usereau, professeur de français auprès des personnes immigrantes au MIDI
  • Lauréat d’un Mérite en francisation des personnes immigrantes, catégorie Personne immigrante non francophone
    M. Fernand (Qifa) Wang, président d’Alliance Éventuelle
  • Lauréate d’un Mérite en francisation des personnes immigrantes, catégorie Personne œuvrant dans le domaine de la francisation des personnes immigrantes
    Mme Bianca Smith, agente culturelle à l’école secondaire De Rochebelle
  • Lauréat d’un Mérite en francisation des personnes immigrantes, catégorie Partenaire institutionnel ou communautaire du MIDI
    Collège Montmorency
     
    • Une mention spéciale du jury a également été décernée à l’équipe du projet Des racines et des ailes, de la Commission scolaire de Montréal

Prix Camille-Laurin

Le prix Camille-Laurin est une haute distinction, dotée d’une bourse de 5 000 $, qui souligne l’engagement exceptionnel d’une personne qui contribue de façon significative à rehausser l’usage, la qualité ou le rayonnement du français par la mise en œuvre d’un projet de francisation dans son milieu de travail ou sa sphère d’activité. Le prix Camille-Laurin est remis à une personne :

  • qui est actuellement active dans sa sphère d’activité ou dans son milieu de travail;
  • dont les réalisations sont novatrices et engendrent des retombées positives pour la présence, l’utilisation ou le rayonnement du français.

Ce prix, décerné par les membres de l’Office québécois de la langue française depuis 1999, porte le nom de celui que l’on considère comme « le père de la Charte de la langue française ». Psychiatre et homme politique, Camille Laurin (1922-1999) a été élu député de Bourget à quatre reprises entre 1970 et 1994. C’est à titre de ministre d’État au Développement culturel qu’il a fait adopter, en août 1977, la Charte de la langue française, qui vise à faire du français « la langue normale et habituelle du travail, de l’enseignement, des communications, du commerce et des affaires ».

En 2017, ce prestigieux prix a été décerné à M. Michel de la Chenelière, fondateur de Chenelière Éducation, maison d’édition spécialisée dans le domaine de l’éducation.


Mérite du français dans la culture

Le Mérite du français dans la culture est remis à une personnalité du milieu culturel dont les activités concourent à la vitalité et à l’enrichissement de la culture de langue française. Cette personnalité démontre son attachement à la langue française et à la culture d’expression française et contribue à accroître l’usage, le rayonnement et la mise en valeur du français.

Le Mérite du français dans la culture est remis par l’Office québécois de la langue française, en collaboration avec l’Union des artistes (UDA), avec l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et avec la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC).

Critères d’évaluation

  • Mise en valeur de la langue française dans l’expression artistique ou dans les communications publiques :
    • clarté des propos ou des textes;
    • justesse et richesse du vocabulaire;
    • utilisation judicieuse des registres de langue.
  • Pertinence de la démarche créative ou contribution de l’artiste au regard de la promotion du français
  • Notoriété des réalisations.

En 2017, ce prix a été décerné à la scénariste et auteure Monique Proulx. Digne ambassadrice de la culture francophone, l’auteure du Sexe des étoiles et de Ce qu’il reste de moi a poursuivi, au fil de son œuvre, une réflexion stimulante sur les aspirations d’une société en constante évolution, tout en témoignant un profond attachement à la langue française, qu’elle a su mettre en valeur.


Mérites Francopub

Depuis quatorze ans, le concours des Mérites Francopub récompense le travail des créateurs et des créatrices dont les publicités mettent en valeur la qualité du français par l’élégance du style, par l’efficacité publicitaire ainsi que par l’originalité des jeux de mots et des expressions.

Trois prix sont remis dans le cadre de ce concours. La bourse Serges-Tougas, d’une valeur de 5 000 $, est remise par l’agence Bleublancrouge à une conceptrice-rédactrice ou à un concepteur-rédacteur de 35 ans ou moins. Le Grand Mérite Francopub est décerné, quant à lui, à une créative ou à un créatif de tout âge. Enfin, le Mérite du public Francopub est attribué par un vote populaire.

En 2017, les lauréates et les lauréats ont été :

  • Mme Isabelle Neault, de l’agence Ogilvy Montréal
    Grand Mérite Francopub et Mérite du public Francopub pour la publicité Vocabulaire Vaillancourt, de Vaillancourt Portes et Fenêtres
  • MM. Ben Duquette et Richard Rochette-Villeneuve ainsi que Mmes Dominique Audet et Karine Bouchard
    Mérite Francopub – Bourse Serges-Tougas pour la publicité Tout s’explique, volet Notoriété, de La Presse+

Mérite en toponymie

La Commission de toponymie décerne le Mérite en toponymie afin de souligner le travail exemplaire accompli par un organisme ou un individu dans le domaine de la toponymie. Ce Mérite récompense les efforts déployés pour nommer judicieusement des lieux ou pour diffuser efficacement la toponymie officielle et la mettre en valeur.

En 2017, cet honneur est revenu à Odanak.