Logo du gouvernement du Québec.
Office québécois de la langue française

Des énigmes à faire RUISSELER


Ruisseler est dérivé de ruissel, forme ancienne de ruisseau, qui, selon les circonstances, peut signifier « petit cours d’eau » ou « rigole destinée à l’évacuation de l’eau ». Mais y a-t-il là matière à rigoler? Pour répondre à la question, il faut savoir que peu de verbes sont aussi dépendants des sujets qui constituent leur cour. S’il s’agit d’eau, d’or, de lumière ou d’une chevelure, ruisseler règne avec majesté. S’il est question de sang, de larmes ou de sueur, le détrônement est une conclusion possible à tant d’effusions de l’être. Il y a de quoi ruisseler quand on est à ce point assujetti aux humeurs de chacun. Mais, puisque dans toute cour, fût-elle divisée, règne une certaine hiérarchie, allons-y avec un jeu pyramidal.

Au fur et à mesure des indices qui vous seront révélés à partir du mot initial, progressez dans le jeu en ajoutant une lettre au mot précédent jusqu’à vous rendre au pied de la pyramide. Au fait, l’ordre des lettres peut changer d’un étage à l’autre.


Indice 1

  • Alimente les ruisseaux.

Indice 2

  • On s’y retrouve si l’on ne peut plus payer son loyer.

Indice 3

  • Moyen détourné d’arriver à ses fins.

Indice 4

  • Se dit d’une crème ayant séjourné trop longtemps sur le comptoir.

Indice 5

  • Qualifie un projet réalisé avec succès.

Indice 6

  • Dévoreurs de livres.

Indice 7

  • Être propre comme un sou neuf (à la 2e personne du singulier du subjonctif présent).

Indice 8

  • Être couvert d’un liquide qui s’écoule.