OHÉ! Qui va là?

« Ohé! », dis-tu, pour signaler ta présence ou attirer l’attention. « Ohé! », te répond l’ami, l’écho.

Peu importe que tu aies obtenu une réponse ou non, ton intention de communiquer s’est manifestée et c’est déjà important. Ton ohé qui interpelle l’autre, c’est une main tendue, le premier geste pour entamer un dialogue.

Sur la terre comme en mer, ce ohé s’avère bien utile pour s’appeler à distance : d’un côté de la rue à l’autre, d’un bateau à l’autre, ohé ne se chuchote pas. Celle ou celui qui l’emploie l’utilise haut et fort, affirmant d’autant plus sa volonté d’attirer l’attention d’une personne qui n’est pas directement à ses côtés. Interjection qui se rapproche du cri, cette exclamation est pourtant un mot à part entière qui appartient au français. Séparés par des milliers de kilomètres, par des océans, les francophones de par le monde peuvent ainsi s’interpeller et se reconnaître. Ohé, simple combinaison de deux voyelles réunies par une consonne, révèle par le fait même toute sa puissance et tout son potentiel de rapprochement.

D’ailleurs, on le ressent dans cette ode de Charles Trenet, alors qu’il interpelle gaiement la Ville Lumière : 

Pour l’amour, le bonheur, le plaisir d’être ici
Et de dire « Ohé, Paris »
Ohé, l’Étoile
Ohé, les Tuil’ries
Ohé, Place Pigalle
Ohé, Place Clichy

Imprégnez-vous de cette chanson et rejoignez cinq artistes dans l’épaisse fumée de leur café favori de Montmartre. Jouez les détectives et tentez de trouver, à l’aide des indices ci-dessous, qui est qui et comment s’est déroulée leur soirée respective. Pour insérer vos réponses dans le tableau, cliquez sur l’élément correspondant à votre réponse et glissez-le (verticalement) dans la case appropriée. Quand vous aurez rempli toutes les cases, cliquez sur le bouton Corriger et modifiez vos réponses au besoin.

Soirée littéraire à Paris

Liste des indices :

  1. La personne numéro 2, qui discute avec conviction, s’épuise à force de s’époumoner et termine la soirée endormie au bar.
  2. La personne numéro 5 prend des notes qu’elle utilisera fort probablement pour une œuvre à venir.
  3. C’est une femme qui fume pensivement.
  4. La personne qui fait profession d’écrire veille jusqu’au lever du soleil.
  5. La personne numéro 1, qui est présentement aux études, termine la soirée avec des amis dans un café.
  6. La personne qui enseigne se laisse emporter dans une envolée lyrique.
  7. La personne qui étudie ne s’endort pas au bar.
  8. Ce n’est pas la personne qui étudie, la personne qui rédige des pamphlets ou la personne qui enseigne qui prend des notes.
  1. Aucun homme ne finit la soirée en marchant dans la rue.
  2. La personne qui enseigne ne finit pas la soirée avec des amis dans un café, ni en marchant dans la rue, ni endormie au bar.
  3. La personne qui rédige des pamphlets ne termine pas la soirée en marchant dans la rue.
  4. Ce n’est pas une femme qui se laisse emporter dans une envolée lyrique.
  5. La personne qui s’adonne à la peinture observe le groupe.
  6. La personne numéro 3 est un homme et elle rentre seule à la maison.
  7. Aucun homme n’est peintre ou auteur.

 
Personnage Sexe Occupation principale Activité de prédilection Fin de la soirée
1
2
3
4
5